fbpx

Pourquoi je me présente

« La maison est en feu » comme le dit Greta Thunberg, l’activiste suédoise de 16 ans.

Je crois que ce moment de crise climatique nous appelle à nous lever debout, trouver du courage politique et nous rassembler.

Je suis candidate pour agir sur le climat d’une manière qui ne laisse personne pour compte.

Pourquoi le Parti vert?

Malheureusement, nos politiciens libéraux, conservateurs et néo-démocrates veulent jeter  de l’huile sur le feu en construisant de nouveaux oléoducs pour nous rendre de plus en plus dépendants des énergies fossiles.. Tout en promettant de réduire les subventions aux carburants fossiles, les Libéraux de M. Trudeau ont dépensé des milliards en nouvelles subventions aux carburants fossiles, y compris l’achat pour $4.5 milliards d’un vieux pipeline qui coule et dont le secteur privé ne voulait plus. Les Conservateurs n’ont pas de programme. Et le NPD ne sait pas quels oléoducs ou projets il appuie dans les secteurs du pétrole et du gaz.

 

Nous devons prendre une nouvelle direction. Il nous faut des leaders qui sauront agir sur le climat et pas seulement parler. Des leaders en la matière ne construisent pas des infrastructures additionnelles pour les carburants fossiles. Cela est dépourvu de sens. La science est catégorique: pour lutter contre le changement climatique, il faut réduire les émissions de gaz de serre, pas développer la production de pétrole et de gaz. Il faut choisir.

 

Le Parti vert  est le seul parti fédéral qui sur le changement climatique a une politique fondée sur la science et dont on peut avoir confiance qu’il ne changera pas de position après les élections.

 

La politique canadienne est hypothéquée.

 

La politique canadienne est hypothéquée par les grandes sociétés et le banques dont le profits dépendent d’une continuation des changements climatiques. Cet état de choses profite aux très riches alors que la plupart d’entre nous avons peine à joindre les deux bouts.

 

Les inégalités ont beaucoup augmenté dans notre société. En ce moment, l’automatisation, l’intelligence artificielle et les ruptures industrielles mènent à des milliers de mises à pied dans des positions autrefois stables.

 

Il en résulte des inégalités entre générations qui proviennent de l’aggravation des dérèglements climatiques. On dirait que les politiciens mettent le feu à l’avenir de nos enfants.

 

Notre mode de scrutin produit des gouvernements élus par moins de 40 pourcent des électeurs alors que la majorité des votes n’ont pas d’effet. Justin Trudeau avait promis une réforme électorale: une autre promesse oubliée.

 

 

Une meilleure économie est possible: un new deal vert pour le Canada

Il nous faut investir dans une économie meilleure, celle dont nous avons besoin pour l’avenir.

 

Je joins ma voix à celle de ceux et celles qui veulent un new deal vert en nous attaquant au grand défi d’une réduction rapide de nos émissions de CO2 par une mobilisation économique et sociale équivalente à celle de la deuxième guerre mondiale. C’est ambitieux et ça nécessitera des sacrifices, mais il se dégage une grande force quand les gens s’investissent dans un objectif commun.  J’invite tous les autres partis politiques à s’unir derrière cette idée.

 

L’économie dont nous avons besoin pour satisfaire nos besoins doit comporter un nouveau contrat social, incluant un revenu minimun garanti. La transition structurelle vers une économie à faible émission de carbone sera une transition: les travailleurs affectés ont droit à la sécurité et à la formation professionnelle.

 

Les solutions pour confronter le changement climatique existent. Ils incluent les ré-investissements, l’adaptation et la transformation de nos moyens de transport, de nos édifices, de notre industrie et des secteurs de l’alimentation et de l’énergie, afin que nous passions à une économie à faible émission de gaz carbonique. Cette transformation créera des millions de nouveaux emplois.

 

Nous devons geler toute expansion des industries fossiles. Nous ne pouvons pas prétendre adresser la crise climatique en continuant à développer les sables bitumineux, les forages en mer et la fracturation de nouvelles réserves de gaz.

Debout ensemble – respect

 

photo - Allan Lissner

photo – Allan Lissner

L’Amérique de Trump canalise la colère. la crainte et l’insécurité résultant des pertes d’emplois et du malaise économique en racisme, sentiment anti-immigrant et désinformation.

 

Je crois que nous devons nous lever pour dénoncer le racisme et le vaincre au Canada. Nous ne voulons pas que le Canada se déchire. Nous les citoyens devons nous unir et ensemble confronter les vrais défis. L’ère anthropocène du changement climatique est commencée et il nous faute nous préparer à accueillir les réfugiés de ce changement.

Toutes nos réconciliation

La terre, l’eau, l’air et nos soeurs les créatures sont soumis à d’énormes pressions par les activités industrielles, urbaines et extractives.

 

Nous devons respect à la terre, notre mère, et à toutes nos relations, y compris la guérison et la réconciliation entre les peuples autochtones et le peuples colonisateurs du Canada.

 

Si nous nous engageons sur cette voie, tout le reste suivra.

Mes valeurs:

  • Assumer nos responsabilités et trouver le courage de déblayer le chemin d’une action climatique.
  • Édifier une économie meilleure et plus propre, à faible émission de carbone.
  • Combattre le racisme, la violence, la désinformation, pour un Canada où nous serons solidaires.
  • La réconciliation entre les autochtones et le descendants des peuples colonisateurs, et le respect de nos liens avec la terre, notre mère, et les créatures vivantes de notre planète.

 

Je crois qu’il est temps d’avoir le courage politique de promouvoir ces valeurs aujourd’hui. Voilà pourquoi je me présente.

Construisons ensemble cette campagne!

Dites-moi quelles questions vous importent pour construire un Ottawa Centre prospère pour tous et toutes.

Quelles questions sont les plus importantes pour vous. Choisissez en trois dans la liste qui suit:

S.V.P. Tenez-moi au courant

3 + 7 =

Share This